Aujourd'hui, je vais vous parler du roman Les tribulations amoureuses de Poseïdôn de Louise Roullier, paru récemment chez les Netscripteurs éditions. Tout d'abord, un petit coup d'œil sur la couverture et le résumé :

 Louise_Roullier

 

Aimer est fort simple pour un dieu de l'Olympe, dans un monde qui se plie au moindre de ses désirs. Poseïdôn, le fringant Seigneur des mers, ne compte d'ailleurs plus ses amantes. Il les séduit toutes, surtout les femmes de la lignée d'Éolos. Et à tous ceux qui voudraient avoir autant de succès, il dispense généreusement ses divins conseils. Grâce à ses récits, apprenez à rivaliser avec des dieux-fleuves, à métamorphoser des ex en péril ou à ne pas engendrer d'enfants de seize mètres !

Aimer est dangereux pour une femme de Grèce, dans un monde où seule compte la volonté des hommes. Et le puissant Éolos, roi de Thessalie, veut garder chastes ses nombreuses filles : il souhaite conclure, en les mariant, de nobles alliances. Mais peut-il empêcher la princesse Mélanippé de s'enflammer pour un inconnu ? Peut-il réprimer la passion interdite qui ronge Canacé ? Le désir va pousser les deux jeunes femmes à transgresser l'ordre établi, au risque d'encourir la vengeance des hommes et la punition du ciel.

Avec un humour décalé et corrosif, Louise Roullier (alias Tlina pour les blogueurs) dépoussière quelques légendes grecques méconnues. Le divin Poseïdôn remet les clepsydres à l'heure et défend sa réputation de séducteur, tandis que les pauvres mortelles en subissent les tragiques conséquences

 

 

Ce n'est pas le premier roman des Nestscripteurs que je lis. J'ai déjà eu la chance d'avoir entre les mains leurs trois premières publications. J'ai été conquis à chaque fois. Les tribulations amoureuses de Poseïdôn n'ont pas fait exception à la règle. Dans cet ouvrage, Louise Roullier nous propose deux nouvelles, toutes les deux ayant pour fil conducteur les amours du dieu Poseïdôn. Si l'une est écrite sur  un ton comique, l'autre est plutôt sous le signe de la tragédie.

Commençons par la première : « Conseils de drague du dieu Poseïdon » ! Dans un style fluide et prenant, Louise Roullier nous fait découvrir (ou redécouvrir) des histoires de la mythologie grecque avec un humour mordant. J'avoue que je me suis pris à rire à de nombreuses reprises, d'autant plus qu'il y a plusieurs allusions à notre société d'aujourd'hui (Bon, parfois un peu trop, mais c'est le seul bémol que je mettrai dans cette critique). Bref, on lit les conseils de drague du dieu des mers avec une grande addiction et en buvant chaque parole. Un vrai régal, surtout pour un amateur de la Grèce ancienne comme moi. Dans cette nouvelle, Louise Roullier lie habilement détente et apport de connaissances de la mythologie grecque.

En ce qui concerne la seconde histoire, « La tour sombre », le style de l'auteur est toujours aussi efficace. Dans un registre plus sombre, on découvre la mauvaise condition des femmes à l'époque de la Grèce ancienne. On suit les aventures de deux jeunes femmes, qui succombent toutes les deux à un amour interdit. J'ai été très pris dans cette nouvelle pour plusieurs raisons. Les personnages principaux sont attachants, le suspens est au rendez-vous et l'écriture s'est révélée être plus prenante que celle de la première partie de l'ouvrage.

Vous l'avez compris, je vous conseille vivement de lire le premier roman de cette jeune romancière prometteuse.