Titre : Tales from Otherlands, Volume 1

Auteur : Tim Corey

Date : 2008

Prix : 11, 70 €

 

Source: Externe

 

RésuméEtre seule sur une autoroute en pleine nuit, ce n'est pas une bonne idée... encore moins si cette route traverse l'Otherlands ! Et si l'envie vous prenait d'acheter un appartement, évitez certains quartiers... ou évitez d'acheter dans l'Otherlands tout court... Enfin, n'ouvrez jamais votre porte à des étrangers... encore moins si ceux-ci vous paraissent sortis de l'Oterlands ! 14 nouvelles issues de l'Otherlands, où l'impossible devient possible, et où les pires cauchemars prennent vie...

 

 Pour commencer cette chronique, je tiens tout d'abord à remercier l'auteur pour m'avoir fait confiance et m'avoir envoyé un exemplaire de son Tales from Otherlands. Je tiens d'autant plus à la remercier que j'ai passé un agréable moment de lecture dans l'ensemble.

Au départ, j'avais pensé que Tales from Otherlands contenait des nouvelles sur un monde complètement imaginé, mais il n'en est rien. En fait, les histoires se passent dans notre monde où des choses étranges peuvent se dérouler aussi. Les genres sont différents d'un texte à un autre. On passe ainsi du fantastique à la science-fiction, sans oublier le thriller. Cette diversité est une des forces de ce recueil, car elle permet de voir différents contextes, différents paysages, différents styles.

Autre force de cet ouvrage, c'est le style de l'auteur. Sans pour autant être très mâture, ni parfois très abouti, il faut reconnaître que Tim Corey a le don de nous plonger dans l'ambiance de chacune de ses nouvelles si bien qu'on a l'impression de vivre les événements avec les personnages, de ressentir ce qu'ils ressentent. Je pense notamment à la nouvelle Est-ce que Georges est là ? Où la tension était à son comble et j'ai bien cru mourir avec le personnage principal.

Dans ce recueil, les idées sont souvent originales et bonnes, faisant en sorte que les histoires soient prenantes et surprenantes (Ezrah, Le trou, A la seconde près, Nuit noire) Malheureusement (et ce sera mon seul gros point négatif), elles sont parfois mal exploitées (Remise à zéro, Légende, Mauvais calcul). Comme je l'ai dit, généralement, les histoires sont bien trouvées, mais ce que je reproche aux histoires auxquelles j'ai le moins accroché c'est qu'elles ne sont pas assez développées, les personnages pas assez approfondis. Du coup, on ne sait pas vraiment le message que veut faire passer l'auteur ou bien on n'est pas convaincu par la façon dont les événements se déroulent.

Néanmoins, Tim Corey et Tales from Otherlands sont à découvrir, car si le recueil ne fait pas partie de mes coups de cœur, il n'en reste pas moins que la lecture fut agréable et que je suis curieux de découvrir les autres textes de l'auteur.