Titre : En attendant l'Apocalypse

Auteur : Collectif

Editeur : Netscripteurs / Nostradamus

Date : 2012

Prix : 15 € 50

 

Source: Externe

 

RésuméNombre de prophètes l'ont annoncée. Paco Rabanne était un peu en avance, mais les Mayas sont formels : l'apocalypse va advenir, et c'est pour bientôt ! Seulement, personne n'est vraiment d'accord sur ce qui nous attend. Cataclysmes, désastres écologiques, émeutes, holocauste nucléaire, invasion extraterrestre, épidémies, zombies... dans cette anthologie, rien ne vous sera épargné, pas même les réflexions du Créateur sur cet ultime chaos. Dans ces visions apocalyptiques où l'humour côtoie le tragique, les auteurs explorent des univers d'une grande diversité : oniriques, réalistes, fantastiques, horrifiques, de sciencefiction... et confrontent leur imagination aux pires éventualités !

 

 

Avant que je fasse un tour de chaque nouvelle, il y a déjà une qualité commune à tous les écrits de cette anthologie que je dois relever : leur qualité d'écriture. J'avoue avoir été surpris par la fluidité de chaque texte même quand l'histoire ne me plaisait pas forcément. Donc, pour cela, bravo à tous les auteurs. Maintenant, tour d'horizon des nouvelles :

 

  • L'attente de Narja O. Naryoël : Voici une nouvelle très intrigante pour commencer le recueil. Nous nous retrouvons avec une jeune fille dans un hôpital psychiatrique. Cette dernière est en connexion avec l'Apocalypse. Une nouvelle à la fois intense et mystérieuse sujette à de multiples interprétations.

  • De la veille au lendemain de Maëlig Duval : La folie s'empare du monde, donnant un air surréaliste à l'Apocalypse. Vision intéressante du 21 décembre.   

  • La fin du monde n'aura pas lieu ? De Louise Roullier : Combat verbal entre un pragmatique et des fanatiques, cette nouvelle m'a permis de retrouver avec plaisir la plume de l'auteur des Tribulations amoureuses de Poséidon. Du drame et un humour piquant, recette réussie.

  • Le gouffre d'Aurélie Wellenstein : Voici l'une des nouvelles auxquelles je n'ai pas accroché. C'est bien écrit, mais je n'ai pas eu d'intérêt pour l'histoire et les personnages. Question de sensibilité surtout.

  • La dame noire des Puys d'Aodez S. Bora : Voici une nouvelle que j'ai particulièrement aimé tout simplement parce qu'elle met en avant la belle ville de Clermont-Ferrand que j'affectionne. Vous l'avez deviné les volcans sont à l'honneur, mais je ne vous en dis pas plus et je vous laisse lire cette nouvelle explosive.

  • La fin du monde s'est jouée dans une cabine à UV de David Baquaise : Nouvelle écrite à la première personne, l'intrigue se déroule dans un institut de beauté. Quand les démons et l'Enfer de Dante s'invitent dans l'établissement, cela donne l'Apocalypse par David Baquaise. Texte rythmé et prenant avec une fin ouverte. 
  • Le Poison de Cassandra AmandUne nouvelle rythmée sous fond de catastrophe écologique et romance. Un texte que j'ai particulièrement aimé dans l'anthologie grâce à des personnages attachants et une ambiance pesante. 
  • Adaris d'Alister : Une nouvelle de science fiction à laquelle je n'ai malheureusement pas accrochée à cause de son côté aventure spatiale. Toutefois, elle est bien écrite.
  • Un monde assassiné de Cyril Carau : Alors que les catastrophes écologiques se mutliplient, que des explosions nucléaires surviennent un peu partout et que des zombies ont décidé de faire la loi, un scientifique Allen tente de savoir si sa femme est en vie. Une nouvelle prenante qui soulève des questions sur notre monde d'aujourd'hui.
  • Invisible de Manon Bousquet : Une nouvelle où se mêlent invisibilité, psychologie et apocalypse. L'histoire est prenante et la fin bien trouvée.
  • Ciel de plomb de Frédéric Czilinder : Des pluies d'oiseaux morts, des avions qui se crashent. Le ciel est dans tous ses états et le monde cherche à trouver la cause. La nouvelle se lit très bien avec un personnage principal fort attachant. Une des histoires les plus émouvantes de l'anthologie.
  • Oh, merde ! d'Inbadreams : Cette fois-ci, on suit l'histoire d'un homme, Yanis, qui cherche à tout prix à survivre à l'Apocalypse, quitte à vivre sous terre. Mais lorsqu'il sort de son isolement, une surprise de taille l'attend. Une nouvelle sympathique qui vaut surtout pour sa fin hilarante.
  • Les notes du professeur Tubbleton de Jérôme Rigall : Dans cette histoire, nous suivons le professeur Tubbleton qui annonce à tous la fin du monde, mais le gouvernement ne le croit pas. Dans ses notes, il relate les évènements terribles liés à l'Apocalypse. Une nouvelle qui se laisse lire facilement, mais qui ne m'a pas intéressé autant que d'autres textes de l'Anthologie.
  • Planète bleue de Sylvain Boïdo : Une capsule, appelée le palais, quitte une planète au bord de la destruction et entame un voyage dans l'espace pour sauvegarder l'humanité. Les deux personnages principaux sont le point fort de cette nouvelle, car très attachants. On les suit avec intérêt et émotion. La fin de la nouvelle nous réserve une petite surprise bien trouvée.
  • Hamburger Apocalypse de Romuald Herbreteau : Voici un texte auquel j'ai eu du mal à accrocher. Le début était intriguant mais la suite ne m'a pas convaincu, et la fin m'a laissé dubitatif.
  • L'Eternel et le Néant de Nicolas Saintier : Une réécriture intéressante et plaisante de l'Apocalypse selon Saint-Jean.
  • Au commencement de Marielle Gellon : Une nouvelle poétique qui clôture parfaitement l'anthologie.

Et vous, êtes-vous prêts à vivre plusieurs Apocalypses ?