Titre: Créature

Auteur: Sophie Abonnenc

Editeur: Netscripteurs

Date: 2012

Prix:  2, 50 €

 

51FeWJVzmwL

Résumé: Dans une ambiance onirique chère à l’auteur, « créateur » et « créature » se rencontrent et, à travers leurs échanges, dévoilent le jeu de la création. Sophie Abonnenc vous emmène aux frontières du rêve et de la réalité, dans un hymne à la créativité artistique.

 

 

Cette chronique sera courte puisque Créature est une petite nouvelle de 30 pages. Ce n’est pas le premier écrit que je lis de Sophie Abonnenc. J’ai fait la connaissance cet auteur avec son premier roman Prophets, paru en 2008 chez le même éditeur (une chronique de ce livre viendra prochainement sur ce blog). J’avais été conquis et c’est donc sans hésiter que je me suis procuré ce petit livre doté au passage d’une couverture simple mais efficace. Une fois encore, l’auteur m’a séduit. En général peu adepte des nouvelles, je me suis pourtant laissé emporter par son écriture poétique et son histoire qui mêle rêve et réalité. Sophie Abonnenc nous trouble en décrivant la relation qui existe entre un créateur et sa créature ; et les écrivains en herbe se retrouveront probablement dans cette nouvelle tandis que les autres pourront plonger directement dans la tête d’un créateur. Bref, laissez-vous tenter ! Ce petit texte vaut le détour.

 

 

 

 

Cinq questions à Sophie Abonnenc

 

1/ Pour commencer cette petite interview, une petite présentation pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

 

Sophie, ou SoFee, tout dépend les jours, les univers, et les œuvres !

Actuellement à Lyon et libraire (j’ai eu l’occasion d’occuper de nombreux emplois dans de nombreux endroits) j’ai toujours été mordue de littérature, de livres, d’histoires, de contes, de merveilleux. J’écris depuis que je sais écrire, je lis depuis que je sais lire – comme tout le monde me direz-vous ! Peut-être, peut-être pas. Vu que ce monde-ci me consterne parfois et me semble toujours un peu vide d’essentiel, je ne me lasse pas de me perdre dans les histoires vraies ou rêvées, je ne me lasse pas de lire et d’écrire – sauf quand mon boulot me prend tout mon temps, ce qui arrive aussi parfois…

Je suis publiée aux Netscripteurs éditions, sous le pseudo de SoFee pour ma saga Prophets (deux tomes publiés, un troisième en cours de création), et sous le pseudo de Sophie pour Créature, ma petite dernière !

 

2/ Comment est venue l’idée de cette petite nouvelle ?

 

Je ne sais pas, disons plutôt qu’il n’y a pas eu d’idée préétablie, plutôt une envie, une inspiration, et également que depuis longtemps je voulais écrire quelque chose sur ces émotions et ces sentiments qui me prennent à la gorge quand je veux créer quelque chose et que je ne sais pas exprimer cette chose à l’oral. L’oral n’est pas mon fort, je préfère croire que je me débrouille mieux à l’écrit : comme il m’a toujours été compliqué de dire ce que je ressens, Créature est un instantané de ces sentiments qui m’agitent quand je me mets à créer. J’ai appris à écrire des textes courts depuis peu, et un moment je m’amusais à ne faire que ça, des jets d’idées et de mots qui devaient finalement s’assembler, se lier et se connecter pour donner naissance à un sens, une fin, une histoire. Créature est l’un d’eux, sauf qu’elle a eu droit à être publiée !

 

3/ Créature raconte la relation d’un créateur avec sa création, quelle est votre relation avec les personnages issus de votre imagination ? Est-ce aussi fusionnel que dans votre nouvelle ?

 

Complètement ! D’ailleurs, Créature est un autoportrait : ce que vit cet homme enchainé à sa créature d’encre et de papier, je le vis chaque fois que je me plonge dans une nouvelle chimère, dans l’envie d’un nouveau récit, dans les continuités d’un autre. Mes personnages de papier sont autant de petites parcelles de moi que j’aime faire jouer dans ma tête et sous mes yeux, dans le décor de théâtre que je leur tisse : je me projette en eux, j’expérimente des vies et des choix que je ne pourrais ou n’oserais jamais faire, j’imagine ce que c’est que mourir, ou tuer, ou côtoyer le merveilleux… C’est une mini thérapie personnelle, en quelque sorte ! (ou une schizophrénie un peu démesurée…)

 

4/ Un mot sur vos futurs projets ?

 

Prophets tome 3, qui tarde à se montrer ; j’ai en même temps un manuscrit dont la première partie a eu droit à une relecture par un ami écrivain, c’est un projet que je mène doucement mais surement, et qui je l’espère aura la chance de voir le jour lui aussi. Plutôt aux accents steampunk et fantastiques cette fois, mais toujours hanté de personnages hauts en couleur et qui me sont très chers. Bref, de quoi s’occuper quand par miracle on n’a plus rien à faire !

 

5/ Carte blanche : que voulez-vous dire pour finir ?

 

Merci, d’abord, à toi et à tous ceux qui soutiennent les Netscripteurs depuis le début où ont pris le train en marche. Puis merci pour mettre en avant Créature, qui, avec son format de mouchoir de poche, pourrait bien passer inaperçue ! Bonne lecture enfin à ceux qui se plongeront dans mes histoires, et qui y trouveront leur bonheur – ou un petit morceau de ce que ça pourrait être, le bonheur…

Au plaisir de vous rencontrer sur un salon, ou au détour d’une ligne,

Sophie.